L’Afrique : l’avenir du monde

0
168

L’Afrique : l’avenir du monde
Pr Abdelatif FEKKAK (PES) à l’ISCAE

Pdt de la Fédération Mondiale de la Diversité des Euro-africains (FMDEA) Marrakech 2015

Président du groupe GEM+ (collège et Lycée Classes Prépas +Masters)
Triple Doctorat (Sc Po, Gestion et Economie) Paris IX Dauphine
Directeur de Recherche pour les thèses de Doctorats à l’ISCAE

Je voudrais condamner avec vigueur l’attentat perpétrée contre nos coreligionnaires et compatriotes qui a eu lieu en Belgique, frappant des innocents de la société

1/ LES DESSOUS DES CARTES POLITIQUES : GUERRE ÉCONOMIQUE ET CONFLITS POLITIQUES.
Les analystes politiques et économiques ont des ambitions de sortir avec des généralités qui se rejettent après des décennies sur l’Afrique pauvre, malade, en guerre, en dehors de la mondialisation, la proie des prédateurs européens, américains et chinois, mais exotique, avec une perception noire et touristique.
Pour des raisons historiques, l’Afrique a depuis longtemps était considéré comme le pré-carré, sinon la chasse gardée en particulier de la France notamment l’Afrique du Nord et l’Afrique de l’Ouest.
Or depuis quelques années, les USA montrent par leur intérêt économique pour ce continent qu’ils ont une vision stratégique que l’on va étudier avec la traçabilité politique des conflits sur les 10è dernières années (sans rentrer dans la genèse des guerres en Afrique).
Tous ces cliqués finissent à rendre aveugle l’évolution du continent de l’Afrique à travers les facteurs d’instabilité des sociétés africaines à risque politique ou la ‘’Guerre est une continuité de la politique par d’autres moyens militaires ou civiles’’ comme disait feu Pr Raymond Aron mon maitre qui fut mon Directeur de recherche du Doctorat en 1976.L’Afrique est riche Matière Première, mais les Africains sont pauvres. C’est pourquoi, l’Afrique économique attire, les Américains et les chinois : il y a :
1/ 53 Etats en Afrique
2/ 890 Millions d’habitant en 2010
3/ L’Afrique possède la quasi-totalité des réserves mondiales du Chrome (Zimbaoué et Afrique Sud)
4/ 90 % de réserves de platines (Afrique Sud)
5/ 50% de Colbate (RDC/Zambie)
6/ Du Gaz et du Pétrole (Soudan, Golf de Guinée, dont le Nigéria est le 9è Producteur mondiale de Pétrole)
7/ Importante réserve en Or, Diamant, manganèse
8/ ZINK, CUIVRE, PHOSPHATE
Il est logique qu’il intéresse la France, les usa, la chine, il est normal que les conflits et les guerres éclatent en feu d’artifice avec des contre-feux.
2/ L’AFRIQUE FACTEUR D’INSTABILITE AVEC DES STESS A RISQUE POLITIQUE/ CONFLIT
Depuis la fin de la guerre froide, se sont succédées :
1/ Les guerres au Libéria et Sierra Léone avec 500.000 mort en 1990 à 2003
2/ La guerre de pouvoir en Somalie qui éclate en 1990 avec la sécession su Nord du pays avec la répercussion des Etats voisins n’ont pas cessé avec les conflits interne.
3/ Le Génocide au Rwanda en 1994 sans doute avec 80.000 morts (Chiffres des Nations Unies) entrainant la Déstabilisation de la :
1/ La République Démocrate de Congo (RDC)
2/ L’implication de l’Ouganda avec la région des grands lacs
4/ En 2002 la guerre pour le pouvoir en Cote d’Ivoire avec l’intervention de la France (Sous mandat de l’ONU)
5/ Avec les tribunaux Islamiques dans l’Etat Ethiopien, soutenu par les USA puis,
6/ Le conflit internes au Soudan entre le Nord/Sud
7/ En 2003 le conflit interne entre Khartoum et la province du Darfour.
A partir de ces données brutes, quelles leçons faut-il retenir de l’Afrique en guerre avec elle ?
1/ En Afrique : les victimes sont moins militaires que les civiles qui les plus touchés.
2/ Ces conflits ne sont pas nécessairement liés aux séquelles des colonisations.
3/ Les chaos sont liés à plusieurs facteurs :
A/ Le contrôle insuffisants sur ses propres fonds territoriaux
B/ Mauvaise Gouvernance, pas d’éthique politique
C/ Corruption et manque de la transparence économique
D/ Pas d’Etat de Droit, mais des Passe-droit (sans Aucune justice)
E/ Absence de démocratie interne pour tous, aucune méritocratie pour Chacun.
Moralité de l’histoire, au lieu de se retrouver des élus ‘’oiseaux rares’’, on se retrouve avec des ‘’moineaux’’, au lieu d’avoir des’’ grosses légumes au gouvernement’’, on se retrouve avec des navets, au lieu des gros poissons, on retrouve avec la sardine comme appellent les Maghrebiens ‘des ministres élèves en stage’’.
Des élites africaines qui refusent décéder le pouvoir par la démocratie comme :
1/ La RDC, Le Gabon, Le Zimbabwe, Le Tchad, L’Algérisario, l’ex-Lybie, l’ex-Tunisie, Ex-Egypte, etc.. D’où des tensions de conflits politiques internes, très fortes. Pour finir en évoquons un dernier facteur de déstabilisation du paysage international actuelle : celui de la
2/ Prolifération nucléaire. Après 20 ans de la Guerre froide, +de 10.000 armes nucléaires sont déployés dans le monde, mais ce qui nous intéresse c’est la traçabilité politique des conflits sur ces 10è dernières année.

3/ TRACABILITE POLITIQUE DES CONFLITS SUR 10 ANS
Le risque d’une rupture d’approvisionnement mondiale, existe, va accroitre les tensions d’autant plus que la moitié des sources d’approvisionnement des mines rares pour les nouvelles Technologies.
Ce contrôle partiel ou total sur ces ressources stratégique par la technologie peut jouer à terme, car la fixation des prix mondiaux, il y a risque de conflit : C’est arme économique et politique.
4/ LES RISQUES FUTURS DES GUERRES EN AFRIQUE
Il y a 2 problématiques de tensions futures à résoudre maintenant, sinon il y a des risques de guerre à cause du stress politique par manque et de la réduction :
Des Ressources hydriques 2020 et 2/ des surfaces cultivable arables en 2020

1/ STRESS HYDRIQUE AFRICAIN ET MONDIAL
Pour les Etats ou la disponibilité d’eau est inférieur à 1700 m3 par capita /par an. D’où le concept de ce que l’ONU appelle ‘’la situation hydrique de stress’’ qui risque de se présenter dans les années à venir :
1/ 2030 : 47% de pop Mondiale vont vivre ‘’ des stress hydriques’’. L’eau va devenir n enjeu majeur.
2/ Certains conflits ont eu lieu sur le Nil bleu. Car la source du Nil bleu se situe en Ethiopie qui veut construire un barrage (les voisins Egyptiens et soudanais refusent l’ouvrage.
La raréfaction hydrique pourrait faire éclater des conflits selon Think Tank indien : l’eau de provenance des fontes de neiges de Himalaya pourraient résoudre les conflits en alimentant les fleuves avec la baisse de :
1/ 35 % sur la totalité des populations du Népal, 2/ 28 % en Inde, 3/ 22 % Chine
4/ 14 % au Bengladesh
Ces baisses poseront des Problèmes d’autant plus que les 4 pays concentrent 40% de la Pop mondiale. L’EAU deviendra un ARME ECONOMIQUE, POLITIQUE, VOIRE STRATEGI QUE. D’autant plus que le ‘’Stress Hydrique’’ et lié forcement ‘’ ‘’stress des surfaces cultivables’’ (réduites) avec le déclin des ‘’stocks de sécurité alimentaire’’.
2/ STRESS DES SURFACES CULTIVABLES REDUITES
En 2030 avec 1 Milliard de plus population, on va assister ci une course au terme du terre arabe avec le développement de location des surfaces de terres cultivables: en théorie générale des conflits en Afrique. Il faudrait réfléchir sur la dynamique et les moteurs de la guerre après la guerre froide. Mettre un peu ordre dans la perception des guerres et des conflits avec une typologie :Il y a 5 types de conflits : 1/ Les conflits de minorités, 2/ Les séparatistes des territoires, 3/ Les conflits religieux (lequel je reviendrai), 4/ Le conquête du pouvoir par la force, 5/ Les conflits de territorialité entre Etats voisins
La religion qui, considéré avec les temps modernes, non plus comme une croyance et pratique, est considérée aujourd’hui comme une idéologie à caractère politique pour la conquête du pouvoir, devient une source de mobilisation politique pour les Partis et pour les minorités politiques. Elle est souvent brandie pour jouer un rôle dans les conflits,
Pourquoi, la religion qui, devient sources de conflit alors que les peuples coreligionnaires cohabitent ensemble depuis des millénaires d’années, est utilisée pour faire non seulement un conflit une réalité religieuse ou nationale, mais aussi comme in instrument de la solidarité pour les guerres politiques ou économiques ?
Or, il s’agit en fait d’une guerre qui oppose l’Etat Algérien, tenu par un Parti politique des militaires, mélangé avec des civiles, en fait des ex-anciens militaires du FLN (Front de Libération Nationale. LE FLN et les Militaires au pouvoir ne veulent pas partager le pouvoir dans les règles de base de la démocratie.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here