DECLARATION POUR UN PACTE DE L’EUROPE FEDERALE ET L’AFRIQUE

0
446

DECLARATION POUR UN PACTE DE L’EUROPE FEDERALE ET L’AFRIQUE FEDERALE MANIFESTE DE LA FEDERATION ‘’MONDIALE DE LA DIVERSITÉ DES EURO-AFRICAINS’’ (FMDEA)

   1/ Préambule :

   LaFédération Mondiale de la Diversité des Euro-Africain (FMDEA) qui, est constituée sous forme de Think Tank, regroupant des ONG partenaires dans tous les pays en particulier en Europe et en Afrique au service de l’intérêt général de l’Union Européenne et l’Union Afri-caine, regroupe la diaspora mondiale des bi-continentaux, d’élite intellectuelles et d’univer-sitaires, d’élite d’hommes de la société civile et la société politique, d’élite économique, d’élite de la diversité des stratèges de la géopolitique, d’élite des multinationales, d’élite de la diplomatie parallèle et culturelle etc.., Cette Déclaration pour le Fédéralisme de l’Europe et de l’Afrique sera publié dans le moniteur Belge avec le dépôt du statut juridique en janvier 2018, dépôt du règlement intérieur, dépôt de la Charte des valeurs de la FMDEA  aux autorités publiques de Rabat.

Cette nouvelle élite bi-continentale du Think Tank indépendant de la FMDEA qui, regroupant des technocrates de la diversité qui, non utilisée, est à la fois rejetée par les structures des Partis politiques de l’Afrique et marginalisée par les sérails politiques de l’Europe, mise en quarantaine par les gouvernements conservateurs et de l’extrême droite politique, ne se retrouve ni dans  le Parlement Européen, ni dans les programmes de la coalisation des gouvernements hybrides, encore moins dans les pays en Afrique sans vision d’avenir, sans projet sociétal pour faire face à la mondialisation des sociétés à risque politique sur fond religieux. Pourtant, la totalité des talents de haut niveau sportif de la diversité notamment dans le football, sans exception, évoluant en Europe, est intégrée pour faire partie des équipes nationales des cinq pays d’Afrique, représentés pour le Mondiale de la FIFA. Cette équation  sportive n’est pas valable pour la diaspora du monde de l’économie et de la politique, en fuite en Europe.

La FMDEA qui, répond au vide politique du fédéralisme en Europe par une élite de très haut niveau universitaire, est non seulement très mal utilisée par les Partis politiques ‘’trop peu vertébrés’’ en Afrique ou des Partis Politiques en Europe ‘’Trop structurés par l’ostracisme’’ pour les intégrer, mais aussi représente une force de proposition et d’initiative pour renouveler les élites de l’Europe par la démocratie pour tous et la méritocratie pour chacun dans le cadre des Etats de droit et de la loi, non pas dans un Etat de passe-droit et de foi.

Avec les Partis Politiques actuels de l’Afrique qui, est en situation de faillite politique, ont besoin du sang neuf et d’une nouvelle élite de la diaspora euro-africaine qui, existante, mais non exploitée pour l’intérêt général par l’Afrique au détriment du népotisme, du clientélisme, de la corruption généralisée et de l’absence de l’éthique politique, l’absence de transparence économique, l’absence du choix du casting des hommes et de femmes universitaires visionnaires, l’absence de la justice sociale et politique, l’absence effective de la régionalisation pour prendre en charge les secteurs sinistrés en Afrique : l’éducation nationale, la santé publique, l’habitat social, le transport urbain et rural, l’agriculture et les secteurs en difficulté ou en redressement. A titre de d’exemple : l’Afrique présente les risques politique de la théorie des dominos des mouvements migratoires d’ordre climatique vers l’Europe.

Conscients que seule l’Intégration de la FMDEA dans le nouveau paysage politique en Euro-pe et en Afrique, constitue une réponse crédible, salutaire et salvatrice pour cette situation politique inédite dans l’Afrique politique, dans l’Afrique économique et dans l’Afrique socia-le. Aujourd’hui, l’Union Européenne (UE) bouge et le plus grande risque politique pour l’Union Africaine (UA) est de prendre le risque de ne pas bouger pour réaliser le Fédéra-lisme des Etats d’Afrique. La FMDEA est constituée d’une liste ci-jointe de membres fondateurs ci-dessous, signataires de cette Déclaration pour le Fédéralisme de l’Europe et d’Afrique, déposé au Monitor-Belge.

Le Fédéralisme continental de l’Europe et du continent d’Afrique est un nouveau capital immatériel qui n’a pas de prix pour le regroupement  intelligent des Etats fédéraux, pour apprendre aux populations intelligentes ‘’à vivre ensemble’’ avec de plus de nouvelles institutions fédérales supranationales intelligentes et moins d’Etat-Nations souverains intelligents, mais le fédéralisme continental représente des valeurs immatérielles et démonétisées qui nécessitent une déclaration universelle pour partager en commun les aspects régaliens du fédéralisme :

2/ DECLARATION POUR LE FEDERALISME DES ETATS D’EUROPE ET DES ETATS D’AFRIQUE

1/ A tous ceux et celles qui nourrissent l’idée de la Diaspora, regroupée dans la FMDEA(Fédération Mondiale de la Diversité des Euro-Africain(e)s), mouvement à destin associatif intégrant la mixité de la diversité de tous les binationaux et bi-continentaux, mouvement dynamique pour relever les défis de l’Europe et l’Afrique, unies sans frontière par le Fédéralisme continental, relever des défis politiques et économiques et révéler des défis sociaux pour préparer la relève politique par la jeunesse Euro-africaine pour le XXIè siècle.

2/A tous ceux et cellesqui souhaitent hisser ensemble les rapports politiquesunissant dans le cadre de la  diaspora de la FMDEA (Fédération Mondiale de la Diversité d’Euro-Africaine), à un niveau lui permettant de concrétiser son aspiration pour un avenir meilleur entre le Fédéralisme de l’Union Européenne et le Fédéralisme de l’Union Africaine, fondés sur la complémentarité économique entre l’Europe et l’Afrique, fondés sur la complémen-tarité politique pour une démocratie pour tous et la méritocratie pour toute la diversité  (Diaspora) des citoyens bi-continentaux.

  3/ A tous ceux et celles qui croient ensemble que la diaspora de la FMDEA(Fédération Mondiale de la Diversité d’Euro-Africaine), fort des bi-continentaux à l’intérieur et à l’extérieur en y intégrant tous les cadres de hauts niveau stratégiques, les leaders dans leur secteur public ou privé, les talents sportifs, les espoirs de la jeunesse, les entrepreneurs, les universitaires, les avocats, les médecins, les pharmaciens etc.., pour bâtir l’Europe fédérale et construire aussi de l’Afrique fédérale dans l’Europe, pour assurer l’avenir de l’Afrique et la stabilité politique de l’Europe, respectueuse et répondant aux besoins élémentaires de la diversité des citoyens/contribuables des bi-continentaux.

 4/ A tous ceux et celles qui ont la vision de la diaspora de la FMDEA(Fédération Mondiale de la Diversité d’Euro-Africaine), ont des convictions profondes pour l’équilibre du partage de l’économie et du Politique pour une démocratie de partage, ont des capacités d’agir pour la création intelligente de l’Europe Fédérale d’un côté et l’Afrique Fédérale d’un autre côté, dans une cohabitation et un co-développement intelligents, équilibrées et harmonieux dans le cadre des nouvelles sociétés à risque politique, à risque de migrations, voire en transition énergétique, en transition numérique et en transition climatique. La mutation du Fédéralisme d’Europe doit répondre à la mutation du Fédéralisme Africain. A ce titre, l’Union Africaine a besoin d’une prise en charge par l’Union Européenne, grâce à la disponibilité à la diversité  (diaspora) des Euro-africains, à la collaboration des cerveaux en fuite, l’utilité des oiseaux rares dont profite plus l’Europe que l’Afrique. Leur retour  à leur pays d’origine ne peut se faire que grâce à un accord de principe de l’Union Européenne et l’Union Africaine pour l’intérêt de la mise en place de l’Afrique Fédérale.

5/ A tous ceux qui sont convaincus qu’ensemble de diaspora de la FMDEA(Fédération Mondiale de la Diversité Euro-Africaine) construiront un ‘’Pacte du fédéralisme’’ pour l’édification à la fois des Etats Fédéraux d’Afrique d’un ‘’Pacte fédéral’’ de l’Union Européenne, participeront à la vision de l’intérêt général ‘’du construit’’ de l’Afrique fédérale de rejoindre la vision du ‘’construit de l’Europe’’ dans le cadre de la mondialisation sans frontière économique. L’Europe et L’Afrique qui, intégrées ‘’mains dans la mains’’ avec le rêve politique de réussir un ‘’Pacte du fédéralisme’’ avant 2025, seront la première puissance mondiale en terme démographique 2 Milliards avec une Afrique fédérale très riche, en partenariat  avec l’Europe fédérale. Aujourd’hui, l’Afrique représente ce que l’Amérique latine représente pour les Etats-Unis, est riche en ‘’matière première’’, mais pauvre en ‘’matière grise’’ avec ‘’la fuite de ses cerveaux’’ en Europe que l’on appelle les bi-continentaux qui résident et travaillent pour le compte de leur pays d’adoption en Europe.

6/ A tous ceux et celles qui, croient aux rêves d’un grand destin ensemble du fédéralisme à lé fois d’Europe et d’Afrique, assumeront la diversité politique des Etats, sans renier l’unité de chaque pays. Si les classes élitaires des bi-continentaux sont exclues des sociétés politiques en Afrique, par contre, les classes populaires élisent dans les parlements africains que le casting des hommes politiques à l’image de leurs Partis Politiques respectifs sans aucune crédibilité politique, les ‘’trop désignés pour être élus’’. Si l’Afrique s’interroge sur sa classe élitaire avec ‘’la fuite de ses cerveaux’’ en Europe, par contre, l’Europe s’interroge aussi sur les classes populaires d’immigration massive de l’Afrique vers l’Europe, question qui n’est pas à l’abri des interrogations de la montée de la xénophobie, l’islamo-phobie, la prise du pouvoir de l’Extrême-droite en Europe et le rejet des étrangers.

Le Fédéralisme africain a besoin aussi de la diaspora de ses bi-continentaux, dont l’Europe qui est responsable historiquement, non pas de n’avoir pas mis une charte des valeurs de la démocratie pluraliste pour tous en Afrique et la démocratie pour chacun des citoyens africains, mais aussi responsable du découpage géographique de l’Afrique de 54 pays, invivables aujourd’hui en terme économique, en dehors de leur dépendance économique avec l’Union Européenne (UE). ‘’La force du Pacte du fédéralisme d’Afrique réside aussi dans la réussite de l’exemplarité du Pacte de l’Europe Fédérale’’.

  7/ A tous ceux et celles qui pensent que l’heure de la déferlante mondialisation sans frontière territoriale incite les Fédération Mondiale de la Diversité des Euro-Africains (FMDEA) non seulement à l’édification à la fois la Fédération des Etats de l’Union Africaine (UA) et la Fédération des Etats l’Union Européenne (UE), mais aussi à  mobiliser toutes les ONG, issues de la diversité par cette nouvelle élite sociétaire et élitaire des Euro-Africains.

   9/A tous ceux et celles qui pensent que l’heure de la globalisation où la Mondialisationse regroupe en entités économiques géostratégiques dans l’ordre alphabétique : ACP, AELE, AFTA, ALENA, ASACR, ASEAN, CARICOM, CCG, UE, CEDEAO, CEEAC, CEI, CEMAC, COMESA, MERCOSUR, MCCA, SAPTA, UEMOA et des Entités Nationales régionales ou culturelles, trouvent leurs expressions identitaires dans les espaces régionaux économiques. Toutes ces organisations s’affirment d’avantage dans l’intégration dans un espace économiques plus vastes, susceptible de favoriser l’épanouissement et la compétitivité des marchés.

10/ A tous ceux et celles qui pensent ensemble que c’est l’heure du ‘’Pacte pour l’Europe fédérale et du Pacte pour l’Afrique fédérale’’ où la totalité des pays africains multiplie les accords de la gestion déléguée de nombreux secteurs économique (Gestion de production l’électricité, la gestion de la distribution de l’eau, du gaz, de, le ramassage des déchets domestiques recyclables, l’énergie renouvelable, les tramways, les TGV, les métros, le transport urbain, les Cycles scolaires et universités parallèles de françaises de l’AEFE, l’OSUI, des écoles belges, anglaises, italiennes, espagnoles, américaines etc.. pour faciliter à la classe élitaire de placer leurs enfants dans ces missions, mais qui signifie de facto et de jure, l’absence de crédibilité des systèmes scolaires nationaux.

Le développement le Partenariat des PPP (Partenariat, Public et Privé) dans toutes les secteurs de l’économie, les autoroutes, les hôpitaux, la sécurité, les études stratégiques et sectorielles, la Bonne Gouvernance (Autonomie, Administrative et Pédagogique), la compétitivité, le partenariat, les compensations industrielles, Offset, SDR et SDL (Sté de Développement Local et Régional) pour relever les défis de la Mondialisation, il est temps pour la diaspora des bi-continentaux de prendre en charge la gestion déléguée des secteurs en défaillance : l’éducation, la santé, l’habitat, le transport, l’agro-industriel, l’économie des pays et le système politique, voire la gestion déléguée des pays par la diaspora des bi-continentaux. Le Pacte du fédéralisme répond à la fois à l’Europe fédérale et l’Europe Fédérale.

     11/ Tous ceux et celles qui pensent ensemble que la diaspora de la FMDEA ne peut pas rester, en dehors de ce mouvement de changement mondial, changement  des nouvelles sociétés en transition énergétique, en transition climatique et transition numéri-que. Le changement, c’est le mouvement politique de la société civile plus la incertitude de trouver des leaders visionnaires, des structures démocratiques solides, la culture du changement dans la stabilité politique en Afrique. Il est impératif d’inscrire la diaspora des bi-continentaux de la FMDEA dans le logiciel du ‘’Pacte du fédéralisme’’ à la fois de l’Afrique fédérale et de l’Europe fédérale, dans une nouvelle dynamique de l’Union Africaine (UA) et de l’Union Européenne (EU), sans frontière scientifique, sans frontière économique et sans frontière culturelle et sociale.

12/ A tous ceux et celles qui pensent ensemble que ‘’le Pacte du Fédéralisme’’, sans une ‘’Europe non-Fédéralisée’’, sans ‘’l’Afrique non-fédéralisée’’ représente des ‘’coûts politiques continentaux’’ qui n’ont de prix monétaire, mais se traduisent par une ‘’non-qualité de vivre sans citoyenneté européenne’’, une ‘’non qualité du patriotisme africain’’, voire la confiance dans le fédéralisme dans ses institutions politiques régaliennes, une ‘’non-qualité de la Bonne Gouvernance de l’Union Africaine’’, du choix de la non-qualité des institutions européennes fragiles. Moralité de l’histoire : le Pacte du fédéral dynamise le sentiment de la citoyenneté politique, du patriotisme économique, les valeurs communes pour la diplomatie, pour la sécurité pour de la défense continentale commune, pour les négociations pour des Pactes des mouvements migratoires entre l’Union Européenne et l’Union Africaine.

13/A tous ceux et celles qui pensent que le Pacte de fédéralisme est une opportunité pour se retrouver ensemble  au niveau continental dans:

  1/ L’espoir d’un ‘’projet de société de confiance’’, plutôt dans une société de méfiance en Europe,

2/ Un Projet de société d’Etat de droit pour tous, non pas un Etat de passe-droit avec le Pacte de l’Afrique fédérale

3/ Un Projet d’une société de la diversité des pays fédéralisés par un Pacte du fédéralisme avec de respect des Droits de l’Humain, non pas une société de combine de la politique politicienne périmée.

4/ Un Projet de société du respect de la loi, non pas ruse de la foi.

5/ Un Projet de fédéralisme continental avec démocratie pour tous et la méritocratie pour chaque citoyen, plutôt  que des sociétés de népotisme, de favoritisme et du clientélisme.

14/A tous ceux et celles qui pensent qu’il est temps de capitaliser ensemble que le Patrimoine historique de l’Europe et l’Afriqueest un atout social, économique et politique au profil des Pactes de fédéralisme ( en Europe et en Afrique entrainée dans ce mouvement de changement. Sachant que la diversité élitaire des bi-continentaux euro-africains, la richesse et la dynamique démographique de l’Afrique présentent des avantages comparatifs significatifs que les Pactes du fédéralisme gagneraient à mettre à profit pour relever ces défis en Europe et en Afrique. Sachant que la FMDEA aspirent à ne pas manquer le rendez-vous de ce Pacte historique de la réalisation à la fois de l’Europe Fédérale et de l’Afrique fédérale, face à la Mondialisation sans frontière.

15/ A tous ceux et celles qui pensent qu’il est temps de prendre conscience ensemble que  lamondialisation casse tout, détruit tout, rien ne lui est sacré, n’a pas de principe fondateur, n’a pas de frontière idéologique, pas de frontière économique, pas de frontière culturelle, pas de frontière cybercriminalité et de cyber-attaque terrorisme, pas de frontière d’images télévisuelles etc. La mondialisation au niveau social va inexorablement vers la démocratie pluraliste et laïque pour éviter les actions collectives du terrorisme international à connotation religieuse, sinon à motif islamique fondamentaliste et salafiste qui n’ont rien avoir avec la religion de croyance de l’Islam.

   16/ A tous ceux et celles qui pensent qu’il est temps de prendre conscience ensemble du fédéralisme que c’est :

 1/ La fin des sociétés à économie de rente au profit des sociétés de compétitivité économique

2/ La fin des sociétés à rente de situations politiques au profit de la méritocratie

3/ La fin des sociétés à rente de situations religieuses au profit de la laïcité des Etats modernes

4/ La fin des Etats souverains de l’Afrique sans taille critique au profit de l’Afrique fédérale

5/La fin des Partis Politiques conservateurs et nationalitaires au profit des Partis modernes ouverts sur le Fédéralisme

6/ La fin de ‘’la démocratie sans peuple’’ au profit de la démocratie pluraliste ouverte sur la Sté civile

7/ La fin des Partis Politiques xénophobes au profit des Partis visionnaires d’intégration des bi-continentaux.

 17/ A tous ceux et celles qui pensent qu’il est temps de prendre conscience ensemble que le Pacte du Fédéralisme n’est pas une  problématique du devenir historique du fédéralisme des  :

Comment passer d’une société de passe-droit à une société fédérale des Etats de droit  ?

Comment passer d’une société de népotisme à une société fédérale de méritocratie ?

Comment passer d’une société d’exclusion économique à une société fédérale d’inclusion sociale ?

Comment passer d’une société de type ‘’perdant/ gagnant’’ à une société ‘’win/win’’ ?

Comment passer d’une société de vautours à une société avec des Partis-faucons ?

Comment passer d’une société sans gouvernail à une société fédéraliste de Bonne Gouvernance ?

Comment passer d’une société de combine politique névrogène à un fédéralisme des Etats?

Comment passer des sociétés de méfiance à un fédéralisme des sociétés de confiance avec la démocratie pour tous les Etats et la méritocratie pour chacun des leaders politique s?

18/A tous ceux et celles qui pensent qu’il est temps de prendre conscience ensemble du Pacte du fédéralisme : Nous FMDEA souhaitons la réalisation pour nous et nos enfants le Fédéralisme de l’Union Européenne (UE) et le Fédéralisme de l’Union Africaine (UE), comme une mère et un père pour les bi-continentaux, faisons appel à toutes les forces élitaires euro-africaines, politiques, économiques et sociales, sans exclusive et sans condition à la mobilisation et la dynamique de la motivation de la société civile et politique pour la concrétisation de ce projet de fédéralisme avec l’ambition de faire adhérer l’Union Africaine à l’Union Européenne pour faciliter la dynamique de ce projet.

19/ A tous ceux et celles qui pensent qu’il est temps de prendre conscience ensemble du Pacte du fédéralisme : Nous FMDEA, patriotes bi-continentaux, faisons appel à tous ceux et celles qui aspirent à voir l’ensemble l’Union Européenne se hisser au rang de l’Europe Fédérale d’espace démocratique, modernes, ancrée dans les valeurs communes des Etats de Droit et laïcs (sécularisés) qui nous caractérisent, à joindre l’ensemble nos efforts pour le construit une Afrique Fédérale (économique d’abord et politique ensuite) : Sachant que pour l’Europe, l’Afrique ne devra pas un supermarché des matières premières, que la population africaine que 1,2 milliard n’est pas une clientèle, que les bi-continentaux sont, bel et bien, des ‘’matières grises’’ en mesure de relever le défi historique d’un partenariat, entre l’Europe Fédérale et l’Afrique Fédérale.

    20/ A tous ceux et celles qui pensent qu’il est temps de prendre conscience ensemble du Pacte du fédéralisme: Nous FMDEA, serons les ingrédients du ‘’construit’’ de toutes les forces vives de la société civile des bi-continentaux, susceptibles d’apporter leur soutien économique, leur dynamique politiques pour faire de cet espoir et de ce rêve une initiative louable de la société civile : des changements de leaders visionnaires, des changements de structures politi-ques, des changements de culture politique. Dans les rapports de force entre la société civile et la société politique comme disait Maurice Barrès de mémoire :’’Là où ensemble, il nous manque le poids et la force, l’Etat de droit fini par disparaître’’ et là où le poids des adhérents devient une force et une masse politique, l’Etat de droit commence à s’imposer dans l’Afrique Fédérale avec l’influence ou le lobbing de l’Europe Fédérale qui n’a pas aucun intérêt à abandonner la proie africaine  au profit des prédateurs Chinois, Russe, de l’Inde, la Turquie, le Grande Bretagne et le Japon.

    21/ A tous ceux et celles qui pensent qu’il est temps de prendre conscience ensemble de la nécessité d’un Pacte pour le Fédéralisme : Nous FMDEA, refusons le statut d’Etats périphériques de l’Afrique marginalisée et rejetée que nous a légué l’histoire coloniale, devrons s’inscrire notre une identité biculturelle et bi-continentale qui font la richesse de l’Afrique Fédérale, doit s’ouvrir sur le Fédéralisme de l’Union Européenne, sans se renier, aux principes d’universalité de la démocratie, la méritocratie, les valeurs des Droits du l’Homme et du Citoyen, la liberté, l’égalité des sexes, le respect de la propriété privée, le respect des lois du marché, les valeurs de la solidarité sociale bi-continentale.

22/Il est temps pour le Pacte du Fédéralisme de l’Europe et du Pacte du Fédéralisme l’Afrique de faire émerger une nouvelle génération d’élite de bi-continentaux de première classe, de transformer la société civile en tremplin pour la méritocratie de chacun des citoyens, de métamorphoser les structures civiles en ascenseur social pour la diversité des élites des deux continents aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur, d’organiser la FMDEA comme un lieu d’émergence de leaders élitaires, visionnaires, charismatiques et populaires, (mais pas populiste), grâce à la Bonne gouvernance nécessitant un ‘’permis politique’’ à point pour les ministres  qui auront une obligation de résultats, mais plus une obligation de moyens avec ce que la Banque Mondiale propose le GAR (Gestion Axée sur les Résultats)

23/ Il est temps de définir un Pacte de Fédéralisme pour la Bonne Gouvernance, pour la nouvelle élite qui devrait se traduire en 5 points : L’éthique politique des Hommes politiques, la transparence économique de chacun, le choix du casting des candidats ministrables par la société civile, l’égalité des chances et la parité des sexes par la démocratie pour tous et la méritocratie pour chacun et enfin la justice sociale et l’équité qui seront aussi des vecteurs et des valeurs de choix pour l’Europe fédérale  et l’Afrique fédérale.

24/La mutation de la société Africaine qui, (où la croissance est de 5 à 6 %, n’est pas suffisante) pour affronter la mondialisation de la concurrence, ne peut se maintenir avec des sociétés de salariat en crise avec les problèmes de chômage d’ordre technologique) au profit d’un projet de société de type entrepreneurial, doit répondre à la mutation intelli-gente, doit répondre à l’intelligence des pays difficiles cloisonnés, doit répondre à une mobilité intelligente des régions, doit répondre à la mise en place des cartes scolaires pour être préparer la société civile à l’esprit d’entreprise, doit répondre à l’intégration de la diversité euro-africaine des élites, doit répondre par une société, non pas d’exclusion, mais une société d’inclusion des valeurs de l’Europe de la démocratie pluraliste.

     25/Cette offre de la FMDEA pour contribuer à nouveau de projet de société ou Pacte de fédéralisme de type entrepreneurial, nécessite non seulement une vision des nouveaux leaders stratèges en mesure d’offrir l’ensemble de compétences politiques de la diversité des élites euro-africaines : Rien n’arrêtera la vague de la société civile du ‘’l’Afrique Fédérale en construction’’, ce tsunami social, porté par le mouvement d’une start-up, qualifiée de ‘’licorne associative’’ qui, non seulement n’a pas de prix pour la FMDEA, mais possède aussi un capital symbolique qui est un marqueur, un Pacte du Fédéralisme de l’Europe et d’Afrique, considéré comme un nouveau modèle économique avec une vision des Etats fédéraux, des valeurs doctrinales, ni de la droite, ni de gauche, ni des conservateurs traditionnels, mais qui répondent à la mondialisation sans frontière et la modernisation des institutions qui n’ont pas de principes fondateurs. Elles doivent métamorphoser les Etats-Nations, et partager les aspects régaliens des Etats pour survivre.

26/ Ces marqueurs communs historiques qui vont faire un effet ‘’de thérapie de choc’’: certains partis politiques de la droite l’Europe vont garder en mémoire, le choc d’un modèle économique bi-continental, en dehors de la logique Droite/Gauche biodégradable en Europe, d’autres retiendront  une thérapie pour ce nouveau modèle économique (3è voie) avec plus du Socio-Libéralisme que de la Social-Démocratie, mettant en valeur la noblesse d’Etat de l’Union Européenne uni ensemble, rassemblant la notabilité par la méritocratie pour les uns, la notoriété des leaders pour les autres qui, vont incarner le choix géostratégique de l’Afrique.

     27/Ces marqueurs de la FMDEA peuvent résoudre les sept (7) scénarios plausibles (immigra tion, stress hydrique, stress de la sécurité alimentaire, stress du changement climatique, de la déforestation et de la désertification stress de l’emploi et chômage, stress de la modernisation et de la mondialisation etc..) autant pour l’Union Européenne, non pas de faire une  Offre Public d’Achat (OPA), de prendre le contrôle de l’Union Africaine par les bi-continentaux de bâtir ensemble Afrique et l’Europe, ensemble pour un co-développement, ensemble pour un co-partenariat gagnant/gagnant et ensemble pour un pacte de responsabilité entre l’Union européenne et l’Union Africaine.

28/ Les responsables et doctrinaires de la Fédération Mondiale de la diversité élitaire de première classe des Euro-Africains à l’intérieur comme à l’extérieur de l’Afrique vont parfaitement prendre consciences, à travers ce mouve ment de la société civile qui, va développer très vite le concept de la FMDEA dont on aura besoin ensemble pour des raisons de la double culture, la double expérience et la double vision bi-continentale :

  29/ L’ensemble avec la FMDEA, on  peut devenir un agent des réformes économiques d’abord pour l’Union Africaine  et l’Union Européenne, pour développer ensemble la réalisation de ce rêve dans le monde de demain.

 30/ L’ensemble avec la FMDEA, on peut devenir une actrice de changement anticipant les politiques économiques éparpillées non seulement au profit de l’Union Africaine, solidaires et complémentaires, mais aussi de l’influence de l’Union Européenne pour les régions stratégiques de culture francophone et anglophone. C’est grâce à la Francophonie que la communication orale et écrite se fait en langue française entre l’ensemble des pays d’Afrique de l’Ouest.

31/ L’ensemble avec la FMDEA, on  peut devenir une figure d’évolution des esprits, du ‘’savoir vivre ensemble’’ dans le respect de la culture de chaque pays’’ et de la mondialisation des modes et style de vie moderne pour éviter le décalageculturel et le retard technologique entre ces pays différents d’Afrique.

  32/ L’ensemble avec la FMDEA, on  peut devenir un catalyseur de changement pour que le système éducatif puisse se préparer à former des leaders plus avec un l’esprit d’entreprenariat plutôt qu’à l’esprit du salariat, tenant compte de la mondialisation sans frontière économique et culturelle, avec les risques immédiats des sociétés d’exclusion plutôt que d’inclusion de la diversité des bi-continentaux, en raison de la maitrise de deux ou langues étrangères et des langues locales.

33/ L’ensemble avec la FMDEA,on s’adresse, à tous ceux et celles qui refusent de se moquer l’Histoire des Etats, des Nations, des pays de l’Union africaine, s’adresse à ceux et celles qui honorent la mémoire collective des Partis politiques dépassés qui ont joué leur rôle historique à la fois, comme tremplin des propositions de lois et comme frein à l’évolution historique l’Union Africaine vers une Union Européenne.

34/ L’ensemble avec la FMDEA, on s’adresse à tous ceux et celles qui par leur sacrifice nous permettront de lancer cette la DECLARATION DE CE MANIFESTE de la FMDEA, a besoin de tous les bi-continentaux, les africains et les européens, sollicite l’ensemble des citoyens de rejoindre le mouvement fédéral euro-africain pour donner un sens au lien des continents, une âme savoir de vivre ensemble, une idéologie laïque dans des Etats de droit, un poids politique, une puissance au projet de se réaliser,  la force du verbe au parlement,  une surface de négociation avec les Présidents de l’union, une valeur ajoutée, un projet social de grande envergure dans le cadre des sociétés en transition énergétique, en transition numérique et en transition climatique.

35/ L’ensemble avec la FMDEA dans la logique de la mondialisation des grands ensembles vivables, l’histoire de l’Union Européenne (UE) l’exige, l’avenir de l’Union Africaine (UA) nous l’impose, la FMDEA  la propose et les Etats de noblesse dispose. A nous FMDEA d’en faire l’ensemble une opportunité politique, économique et sociale pour permettre à nos élites bi-continentaux, résidants en Europe. A nous FMDEA de devenir ensemble acteurs actifs de la société civile et des acteurs politiques dynamique à part entière dans les grands ensembles qui se profilent pour le XXIè siècle.

 36/L’ensemble avec la FMDEA, on sollicitera ensemble pour toutes ces raisons, non seulement aux différentes ONG partenaires en Afrique et en Europe, mais aussi aux Acteurs et Actrices du monde associatif et du monde politique de transcender les différen-ces culturelles et les oppositions idéologiques, les sensibilités religieuses, les exigences conjoncturelles du moment pour se projeter ensemble dans un avenir commun de co-développement et co-habitation et de vivre ensemble entre l’Union Européenne et l’Union Africaine.

    37/ L’ensemble avec la FMDEA, on luttera contre la discrimination, l’islamophobie, l’homophobie, le racisme, le régionalisme, l’anti-islamisme, l’anti-sémitisme, mais pour la liberté de conscience, le développement de l’Etat de droit et la loi, mais pas des Etats de passe droit et de la foi etc.., ‘’C’est le devoir de la société civile qui crée le droit par les législatives de la société politique des élus’’ (Châteaubriand). Il est temps pour l’Afrique politique d’avoir une nouvelle génération d’élite bi-continentale de première classe

     38/ L’ensemble avec la FMDEA, on constate qu’il n’est pas possible de diriger une structure de l’Union africaine, de comprendre la logique des institutions européennes, de saisir les normes de fonctionnement de la culture des deux continents si l’on n’est pas conscient de l’étroite relation qui existe entre les contraintes politiques ou les freins socio-culturelles qui dominent les partis politiques de l’Europe comme des outils de la démocratie et de la méritocratie, mais dépassés à ce jour et les niveaux de performances qu’ils peuvent atteindre s’ils sont remués par la société civile en l’occurrence de la FMDEA  pour se projeter dans le XXI è siècle dans la logique d’une fusion des deux unions bi-continentales Euro-Africaines.

39/L’ensemble avec la FMDEA, on constate que l’Union Europe et l’Union Afrique réunissent  toute une génération d’élite de bi-continentaux et de talents de première classe, en pleine crise d’adaptation successive dans les pays d’origine et dans les pays d’accueil, cherchent sans les trouver, sans y être efficacement aidés par la société politique à la fois de l’Union Européenne et de l’Union Africaine, les moyens de réaliser les sociétés en transition numérique, en transition énergétique et en transition climatique entre les méthodes de gestion traditionnelle de la navigation à vue dans les Etats en Afrique qui ne résistent plus à la modernisation rapide de la société et la mondialisation qui, sans frontière dont rien ne lui est sacré, casse tout et détruit tout, la vision d’une Fédération des Etats de l’Union africaine n’est pas encore la sienne pour développer ensemble le contient à l’image de l’Europe et des Etats Unis. D’où la création de :

40/Ensemble de la Fédération Mondiale de la diversité des Euro-africains (FMDEA) qui a vision continentale et des objectifs à réalisation pour nos enfants semi-européens et semi-africains. A ce titre, la Déclaration de ce manifeste de la FMDEA qui, s’adresse au niveau à toute la diversité (de l’intérieur  de l’Afrique et de l’extérieur de l’Europe), invite aussi toutes les ONG de la société civile européenne et africaine à rejoindre le FMDE pour en faire une espérance, une rêve, une ambition d’une fusion bi-continentale géostratégique et géopolitique de l’Union Afrique (UA) et l’Union Européenne (UE) des deux continents avec une démocratie exemplaire pour toute la diversité et une méritocratie pour chacun des Euro-Africains.

En conclusion pour cette Déclaration du Manifeste de la FMDEA : Ce projet géostratégique à vision bi-continentale entre l’Union Européenne et l’Union Africaine, risque de déconcerter les théoriciens qui, sans pratique politique, pensent en se posant la question : comment faire face à la mondialisation sans frontière, parce que ‘’avec la géographique  que l’on fait l’histoire de la politique d’un continent’’ disait Napoléon dans son temps, et les praticiens de la politique qui sont dans les décisions de la quotidienneté, mais n’ont pas de temps de réfléchir théoriquement sur le regroupement bi-continental de l’Union Européenne et de l’Union Afrique comme banlieue et grenier de l’Europe qui risque comme une proie facile de tomber entre les prédateurs des grandes puissances. L’union de l’Afrique et l’Europe les métamorphosera comme la première puissance mondiale avec un taux de croissance à deux chiffres, sans risque d’erreur et sans réserve d’usage diplomatique

 Fait à Bruxelles et signés le 02 décembre 2017 par

 Président de la FMDEA et les membres Fondateurs du projet

 LISTE DES  MEMBRES SIGNATAIRES FONDATEURS DE LA FMDEA

1/ POUR L’EUROPE :

    FEDERATION MONDIALE DE LA DIVERSITÉ DES EURO-AFRICAINS (FMDEA), Siège à Bruxelles

 LISTE DES MEMBRES DU SECRÉTARIAT EXÉCUTIF

PRÉSIDENT DE LA FMDEA = Pr Alexandre Abdelatif  FEKKAK

SECRETAIRE GENERAL :

SECRETAIRE GENERAL ADJOINT :

TRESORIER GENERAL :

TRESORIER GENERAL ADJOINT :

LES VICE-PRESIDENTS : DIFINITION DES MISSIONS DE STURCTURES : (en cours)

Vice Président : de la commission Editoriale/Charte/Valeurs/ stratégique/Partenariat modèle

Vice Président : de la commission juridique de la Fédération des ONG/Règlement intérieur

Vice Président : de la commission des structures régionales et Adhésion des effectifs par pays

Vice Président : de la commission des ONG pour les binationaux d’Europe/Afrique

Vice-Président : de la commission Diplomatie parallèle et sensibilisation de l’Afrique

Vice Président : de la commission des Relations internationales de l’Union Africaine et l’Union Européenne

Vice Président :  de la commission de communication (Presse et média, réseau sociaux)

Vice Président : de la commission  du numérique (Site, blog, article, interview etc..)

Vice Président : de la commission  des perspectives politiques/ économiques

ASSESSEURS SONT :

2/LES CHARGES DE MISSIONS :

Commission des  Programmes sur l’éducation/Formation

  • Commission des Programmes sur la jeunesse et les femmes
  • Commission desProgrammes sur l’immigration (RME)
  • Commission desProgrammes sur la sécurité
  • Commission des Programmes sur le chômage
  • Commission des Programmes sur l’emploi
  • Commission des Programmes sur la Formation et le recyclage
  • Commission des Programmes sur les fonctionnaires
  • Commission des Programmes sur la fiscalité et sur les impôts
  • Commission des Programmes sur l’environnement et l’agriculture
  • Commissiondes  Programmes sur le Tourisme
  • Commission des Programmes des rapports ave l’Europe
  • Commission desProgrammes sur l’international avec les Partis politiques
    • Commission des Programmes sur le développement du sport
  • Commission des Programmes sur la diversité de la culture

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here